BB3, sans crier gare

Publié le par Wow Mum

Je n'y pensais plus, m'étais faite une raison.

Nous n'étions pas en phase, ni raccord. Mon désir de maternité s'est heurté à son "non" ferme et je te l'ai confié à chaud en septembre 2015 (ici), avec beaucoup de tristesse, un sorte de deuil à l'envers, comme une fêlure...

Depuis, je me suis centrée sur nos Lucioles adorées et j'ai avancé parce que je suis faite ainsi.

Peu de temps après leurs 3 ans, nous avons reçu des amis avec leur magnifique aînée et leurs petites jumelles adorables. J'ai surpris des sourires attendris. Je l'ai vu s'éclairer de l'intérieur en les prenant dans les bras. J'étais amusée et sans attente, comme une sorte d'observateur étranger. Le sujet est clos et je ne m'y attarde pas.

A leur départ, il me parle de ce bonheur de voir d'aussi jolies bébés, et lâche un minuscule pavé dans une marre tarie "les nôtres ont grandi maintenant, ce serait beaucoup plus facile. Peut-être un petit garçon cette fois?".

Je prends cela pour une boutade, une ivresse passagère causée par les yeux malicieux et les joues rebondies de deux petites filles aux allures de charmant Bouddha.

Durant le Printemps, j'ai procédé à un grand ménage en vue de permettre aux Lucioles de quitter leurs lits de bébé devenus trop petits. J'ai donc décidé de vendre sur LBC beaucoup de matériels/meubles en me disant que ces ventes permettraient d'une part, de financer leur future chambre de "Grandes" et d'autre part, d'être au clair avec moi-même : je coupe d'anciennes amarres et je file vers l'horizon, prête à accueillir tous les possibles...

Ainsi, je mets mes actions en accord avec mes propos car la question d'un BB3 m'est régulièrement posée et j'y réponds par la négative.

Je me projette donc autrement, sans contrôle, sans pression, sans exigence. 

L'été arrive et le sujet revient. Je n'y accorde pas un intérêt très élevé car je suis passée à autre chose. J'ai envie de rebondir professionnellement, des opportunités s'ouvrent. Je me sens bien tels que nous sommes, chacun sa chacune. Un équilibre s'est instauré et je me suis reconnectée à moi-même.

Samedi, nous avons câliné avec bonheur une petite nièce craquante de 5 mois avec des yeux bleus immenses et... BB3 a surgit sans crier gare.

Deux ans après son "NON", je n'y suis pas à mon tour. Pas dans le mood de relancer la machine. Surtout la PMA.

Cette fois-ci, je n'en ai pas envie. Je suis parfaitement consciente que la Nature ne m'attendra sans doute pas. Mais qui peut le dire, finalement? La Nature emprunte des chemins tellement inattendus.

Pendant que je t'écris et me confesse, je n'ai toujours pas de papillons dans le ventre à cette idée. Je suis tournée vers tellement d'autres possibles, que je ne l'ai plus envisagée. Et cette question qui revient me plonge dans un sentiment étrange de "vide": comme lorsque l'on te propose de manger un plat et que tu n'as pas faim.

Une sorte de satiété pour un appétit maternel.

Cela ne signifie pas que je ne remangerai pas mais qu'à l'instant présent, mon estomac est ailleurs. Si je devais le disséquer, cet estomac, je te décrirai plusieurs sentiments entremêlés :

  • un apaisement précieux,
  • une sécurité et un équilibre dans notre Vie à 4,
  • l'envie de ne rien maîtriser et de me laisser porter
  • et un petit truc très costaud et un peu moche : la peur. Quatre lettres qui résonnent en un écho tordu au sein de mes tripes. J'ai peur de la déception et de la douleur, déjà vécues. Bien entendu, grâce à la PMA, nous les avons vaincu avec la naissance de nos Lucioles que j'aime à l'Infini. Cette peur, je peux la combattre -encore- et je peux -aussi-la refuser. Est-ce un manque de courage de ma part? Oui et non. Oui, parce que je ne vais pas me mentir à moi-même. Non, parce que ce combat appartient au passé et que je ne me sens en aucun cas contrainte par une quelconque nécessité ou attente. Je ne suis tout simplement pas prête aujourd'hui.

Alors BB3 ou not BB3 ?

BB3 est un rêve qui me mène à un croisement entre le passé compliqué et couronné d'un double bonheur avec nos Lucioles, un présent bien-heureux et équilibré, et un futur qui fourmille de possibilités comme un arbre qui s'épanouit au Printemps.

Curieusement, plus je lâche prise sur mon existence et m'apaise, plus j'observe que les choses se débloquent. La Vie est vraiment une étonnante traversée. Je respire et j'apprends.

Je fais le pari de me faire confiance et de laisser la Vie me guider, comme les fleurs d'un pissenlit cajolées par une brise d'été...

BB3, sans crier gare

Publié dans MumLife, Maternité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Angelilie 13/09/2017 01:55

un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo)
au plaisir

Au presque parfait 30/08/2017 03:19

Tres beau texte... c'est un sujet universel, je crois qu'on y est toute confrontee a un moment ou à un autre. Bon cheminement!

Les petites M 28/08/2017 14:51

En effet, le temps fait son oeuvre et je suis certaine que tu y verras plus clair dans quelques mois :)
Bises

Wow Mum 28/08/2017 21:26

Oui!! pour le moment, ce n'est pas "mon" moment <3 bisous

Mots d'maman 28/08/2017 13:30

Beau texte comme toujours :-). Tu verras avec le temps si l'envie revient et la peur diminue... Des bisous

Wow Mum 28/08/2017 21:24

Merci beaucoup Maud <3
des bisous

Dame Rudégonde 28/08/2017 09:09

J'ai eu le même cheminement que toi il y a quelques mois. Je n'ai pas eu de soucis de procréation mais les deux derniers ont eu pas mal de soucis de santé. La grossesse va me manquer tant j'ai aimé cela. Mais avec trois Oursons dont un à encadrer encore durant plusieurs années, on trouve enfin nos marques et on s'arrête là. Je fais mon deuil du petit dernier et profite à fond des bébés des copines ^^

Wow Mum 28/08/2017 11:23

Tu as mis le mot juste "cheminement"...c'est exactement cela : je suis partie d'un profond désarroi pour finalement avancer. Etant d'une incorrigible espérance, j'avais caché dans mon article "BB3, ce reve refusé" un espace dans le mot "IMPOSSIBLE" qui signifiait son contraire "IM POSSIBLE"... Comme quoi, tout peut arriver ;-)
Je suis gaga avec les bébés de notre entourage et hyper heureuse pour toutes les futures et jeunes mamans. Mais pas envie pour le moment en ce qui nous concerne.